Choisir le sexe de bébé : c’est possible ?

Reveil nocture repas bébé

Comment ? Nous pouvons choisir le futur sexe de notre bébé ? Il paraîtrait.
Nombreux sont les sceptiques alors que d’autres sont totalement convaincus et proposent même des accompagnements pour vous permettre d’influencer vos chances d’avoir une fille ou un garçon.
Avant de démarrer la rédaction de cet article, je faisais partie des sceptiques. Mais finalement, je suis tombée sur certaines méthodes qui m’ont semblé crédibles !

1. La méthode du Dr Shettles

Cette méthode part du postulat que les spermatozoïdes masculins sont plus rapides que les spermatozoïdes féminins et que les spermatozoïdes féminins sont plus résistants que les spermatozoïdes masculins.
Le Docteur Shettles est à l’origine de cette découverte.

Pour augmenter vos chances d’avoir :

Un garçon : Il est recommandé de ne pas avoir de relation sexuelle avant le 1er jour de l’ovulation.

Une fille : Cette fois-ci, il est recommandé d’avoir des relations sexuelles jusqu’à 2/3 jours avant l’ovulation.

Pour pouvoir appliquer cette méthode, si tant est qu’elle soit fiable, il faut effectivement connaitre votre date d’ovulation. L’ovulation a toujours lieu 14 jours avant le début de vos prochaines règles. Difficile donc de connaître précisément sa date, sauf si vos cycles sont réguliers.
De mon point de vue, cette méthode est logique mais elle n’a jamais été prouvée scientifiquement.

2. La méthode du Dr Papa

Cette méthode consiste à modifier son pH vaginal grâce à une alimentation spécifique, au moins pendant 3 mois.
C’est ce pH qui va faire « manuellement » la sélection des spermatozoïdes lors de leur passage dans le vagin. Plus le pH est acide, plus on a de chance d’avoir une fille et plus le pH est basique, plus on a de chance d’avoir un garçon. Mais que manger pour modifier son pH vaginal ?

Pour augmenter vos chances d’avoir :

Un garçon : alimentation riche en sodium et potassium (banane, charcuterie, etc.)

Une fille : alimentation riche en calcium et en magnésium (produit laitier, etc.)

Attention, cette méthode peut avoir des répercussions sur votre santé, comme par exemple entraîner des carences. Le fait de manger trop de sel n’est pas anodin non plus (hypertension artérielle, diabète, etc.) !
Et bien sûr on oublie tous les régimes farfelus du type « il ne faut manger des aliments que de telle ou telle couleur ». Je préfère vous recommander d’être accompagnée par un.e professionnelle (médecin, diététicien, nutritionniste, etc.) si vous souhaitez appliquer cette méthode et pour faire vérifier en amont qu’il n’y a pas de contre-indications pour vous.

J’attire votre attention sur le fait que la méthode Papa ne fonctionne que chez les femmes : aucune étude scientifique n’a pu valider qu’une alimentation spécifique chez l’homme sélectionnerait les spermatozoïdes. Par contre, avoir une alimentation équilibrée, chez l’homme comme chez la femme, est la clé d’une bonne fertilité.

3. L’orgasme et positions sexuelles

Lors d’un orgasme féminin, le vagin et l’utérus se contractent, ce qui permettrait aux spermatozoïdes masculins d’arriver encore plus vite à l’ovule – si on se base sur le principe que les spermatozoïdes masculins sont plus rapides que les spermatozoïdes féminins ! Cette méthode n’est « bonne à connaître » que si le couple souhaite avoir un garçon…

Aussi, pour rester dans le thème, les positions joueraient aussi un rôle dans le « choix du sexe » : si on souhaite un garçon, la pénétration doit être profonde, et à l’inverse si on souhaite une fille, la pénétration doit être peu profonde.

Que de calculs compliqués ! Personnellement, je crois qu’il faut se concentrer sur le plaisir de faire un enfant.

4.  Le diagnostic préimplantatoire

Le diagnostic préimplantatoire (DPI) est une analyse génétique des embryons obtenus lors d’une fécondation in vitro (FIV). Cette analyse permet de savoir si les embryons sont porteurs d’une maladie génétique et de connaître leur sexe.
C’est sûrement la seule méthode fiable à 100% pour choisir le sexe de son enfant… mais utiliser le diagnostic préimplantatoire pour cela est interdit en France ! En effet, il est totalement interdit en France et en Europe d’avoir recours à un diagnostic préimplantatoire pour choisir, par convenance, le sexe de son bébé. Tout est parfaitement encadré par la loi bioéthique de 2011, et heureusement.

 

Et vous, les méthodes pour avoir une fille ou un garçon, vous y croyez ?

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

AKNA.MOOD