Vidéo. Massage cardiaque sur un bébé : les gestes qui sauvent

Que faire en cas d'arrêt cardiaque chez un nourrisson

L’un des pires cauchemars de tout parent est de voir son enfant souffrir ou être en danger. Cependant, malgré tous nos efforts pour les protéger, les accidents peuvent parfois arriver.

C’est pourquoi il est important de connaître les gestes de premiers secours, surtout en cas d’arrêt cardiaque d’un nourrisson. Dans cette situation d’urgence, chaque seconde compte et votre réaction rapide peut faire toute la différence.

J’ai donc demandé à Antoine, formateur en premiers secours et sapeur-pompier, de nous guider à travers les étapes essentielles pour aider un nourrisson en détresse.

Dans cet article, vous trouverez des conseils pratiques et des informations vitales qui pourraient vous permettre de sauver la vie d’un enfant.

Démonstration vidéo – massage cardiaque sur nourrisson

Et voici un extrait spécifique sur le massage cardiaque :

Comment réaliser un massage cardiaque chez un nourrisson ?

En cas de perte de connaissance et en l’absence de respiration, votre nourrisson est en arrêt cardiaque.

1 – L’appel aux secours

La conduite à tenir dans cette situation est d’appeler les secours (15, 18 ou 112) et de procéder à un massage cardiaque.

L’appel des secours doit être fait immédiatement, en mettant votre téléphone en haut parleur pour être guidé⸱e par l’opérateur car une fois que le massage cardiaque aura commencé, vous ne pourrez plus vous arrêter et vous allez vous retrouver bloqué⸱e avec le nourrisson.

2 – Installer bébé pour le massage cardiaque

Le nourrisson doit être placé sur un plan dur, idéalement au sol, pour faciliter les compressions thoraciques. Ensuite, vous allez pouvoir dénuder sa poitrine pour savoir exactement où placer vos doigts. Ca facilitera ensuite le travail des secours quand ils vont arriver.

3 – Le massage cardiaque chez un nourrisson

Pour le massage cardiaque en lui-même, il faut placer un doigt en travers de la pointe du sternum. Le sternum est un os situé en plein milieu de la poitrine, et en bas de cet os, il y a une petite pointe sur laquelle il faut éviter d’appuyer. Vous allez ensuite placer la pulpe de votre index et majeur de l’autre main au dessus de ce doigt. Comme cela, vous serez parfaitement au dessus du coeur pour le massage cardiaque.

Ensuite, pour un nourrisson (donc à peu près jusqu’à 1 an), il faut comprimer à peu près d’un tiers de l’épaisseur de son thorax à un rythme compris entre 100 à 120 compressions par minute environ (voir la vidéo sur les gestes de premier secours pour avoir une meilleure idée du rythme). Comme expliqué plus haut, une fois le massage cardiaque démarré, vous ne devrez plus vous arrêter. Vous serez guidé⸱e tout du long par l’opérateur qui ne raccrochera pas tant que les secours ne seront pas arrivés.

4 – Bouche-à-bouche et défibrilateur

Vous pourrez rencontrer des personnes formées au bouche-à-bouche. Celles-ci vont effectuer 30 compressions thoraciques et 2 insuflations (bouche-à-bouche). Dans cet article, on se contentera d’expliquer comment effectuer les compressions thoraciques, qui sont suffisantes et qui restent faciles à mettre en place.

Si vous avez à proximité un défibrilateur (ou DAE), essayez, si vous le pouvez, d’envoyer quelqu’un le chercher et ensuite le mettre en place en appliquant toujours les consignes de l’opérateur du samu.

Nous espérons avec Antoine que cette vidéo et article vous permettrons d’avoir les bons réflexes en cas d’arrêt cardiaque chez un nourrisson. Nous espérons évidemment surtout que vous n’aurez jamais à les prodiguer.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AKNA.MOOD