Tire-allaitement : tout pour le réussir !

tire-lait manuel

Que vous ayez besoin de compléter votre allaitement ou êtes tout simplement tire-allaitante, cet article est pour vous !
J’ai tire-allaité ma fille. Nous n’avons pas réussi à mettre en place un allaitement au sein. Et ce, pour diverses raisons mais j’y reviendrai dans un prochain article. Comme je tenais absolument à donner mon lait à ma fille, j’ai contacté ma sage-femme (spécialiste en lactation) qui m’a alors donné de super conseils pour réussir mon tire-allaitement :  

Quel type de tire-lait choisir ? Le louer ? L’acheter ? Comment tirer son lait efficacement ? Comment maximiser son confort et son temps ?

Je vais vous transmettre dans cet article ce qu’elle m’a appris et tous mes petits trucs et astuces, testés et approuvés ! Tout pour un tire-allaitement efficace et le plus agréable possible.

Cet article sera mis à jour régulièrement.

Choisir un bon matériel pour tire-allaiter

Quel type de tire-lait choisir ?

Mais tout d’abord, un peu de vocabulaire avant de commencer les présentations, car ils seront utilisés dans cet article.

Réflexe d’éjection : mécanisme d’éjection active du lait hors de la glande mammaire (sous l’effet de l’ocytocine)

Exprimer le lait : extraire ou tirer le lait du sein de la mère

Vocabulaire tire-lait

Choisir un tire-lait dépend de ses besoins et préférences

Voici les différents types de tire-lait que vous pouvez trouver sur le marché :

Tire-lait manuel

Ce type de tire-lait se prête bien aux tirages occasionnels.
Celui-ci s’actionne manuellement, donc pas besoin d’électricité ! Mais cela demande de fournir un effort pour le faire fonctionner. Sachant que le tirage est plus long qu’avec un tire-lait électrique.

Cependant, sa taille et son poids léger permettent de le transporter facilement. C’est pour cette raison que je vous recommande d’en posséder un même si vous souhaitez utiliser un tire-lait électrique.
Autre avantage, c’est qu’il est aussi moins cher !

Tire-lait

Tire-lait électrique

Pour les tire-laits de ce type, la succion est activée par un mécanisme électrique. Le tirage est en règle générale plus efficace et plus rapide qu’avec un tire-lait manuel. Je dis en général car certaines mamans trouvent qu’un bon tire-lait manuel peut être plus efficace qu’un tire-lait électrique.

Il en existe plusieurs sur le marché : des simples, des doubles et certains tire-laits ont des systèmes avancés (tire-lait à 2 phases, tire-lait avec force d’aspiration réglable, etc.).

Tire-lait simple pompage

Moins encombrant et moins cher que le double mais on ne peut tirer qu’un seul sein à la fois.

Tire-lait double pompage

L’avantage c’est que l’on peut tirer les deux seins en même temps. La production est mieux stimulée et c’est un sacré gain de temps. Seule chose, c’est qu’il faut utiliser ses deux mains pour tenir les téterelles. Mais heureusement qu’ils existent des astuces pour se les libérer et être libre de ses mouvements !

Tire-lait réglable

Certains tire-laits offrent la possibilité de régler la force d’aspiration et la cadence de pompage. C’est l’idéal si on a les seins endoloris, si on souffre de crevasse ou au contraire si on veut pousser un peu le pompage.

Tire-lait avec système 2 phases

Lors de la première phase, le tirage est rapide et puissant, pour stimuler le réflexe d’éjection. La seconde phase est plus lente pour continuer d’exprimer le lait. Ce système imite le comportement de bébé lors de la tétée.

Pour ma part, j’avais le tire-lait électrique double pompe de chez Medela que j’ai pu louer en pharmacie. Je vous rédigerai d’ailleurs un article qui présente les meilleurs tire-laits sur le marché.

D’ailleurs, location ou achat pour le tire-lait ?

Achat ou location ?

Achat d’un tire-lait

Neuf ou d’occasion, il est possible d’acheter un tire-lait.

On les trouve :

  • dans les magasins de puériculture
  • sur internet
  • dans les hypermarchés
  • magasins spécialisés en électronique

Leur prix varie :

  • 20-30€ pour les tire-lait manuels
  • entre 70-150€ pour les tire-laits électriques simples
  • à partir de 200€ pour les tire-laits électriques doubles

Location d’un tire-lait

Il est possible de louer un tire-lait électrique directement chez un grossiste en ligne ou en pharmacie.

Pour que la location soit remboursée par la sécurité sociale, votre médecin, sage-femme ou consultante en lactation doit vous avoir fait une prescription. Sur cette ordonnance, vous pouvez indiquer le modèle que vous souhaitez louer.

Attention, l’ordonnance a une validité limitée !
La première ordonnance vous permettra de louer le tire-lait pendant 10 semaines. Il faudra ensuite renouveler l’ordonnance tous les 3 mois.

Le matériel annexe et accessoires

En revanche, les accessoires annexes et nécessaires au tirage ne peuvent pas être loués pour des questions d’hygiène : les contenants (biberon), les téterelles et les tubulaires (cf. schéma).
Une partie de l’achat sera pris en charge par la sécurité sociale et mutuelle.

Je vous conseille également d’acheter des sachets de stockage spécialement pour votre lait.

Comment tirer son lait efficacement ?

Une fois le matériel en main, comment avoir un tire-allaitement efficace ?

Les 2 seins en même temps

Le mieux est d’avoir un tire-lait double pompage. En plus de gagner du temps, cela va augmenter la production de votre lait et son débit.

Si vous êtes en train de donner le sein à votre enfant, je vous recommande de tirer le lait de votre autre sein pour les mêmes raisons que citées ci-dessus.

Avoir des téterelles adaptées

Au démarrage de mon tire-allaitement, les téterelles que j’avais choisies n’étaient pas adaptées à mon mamelon. Grosse erreur car j’ai eu très vite des crevasses !

Voici deux infographies trouvées chez Medela qui explique comment choisir la taille de la téterelle :

Choix taille téterelle
Bonne taille téterelle

Le document complet est trouvable ici : Choisir la taille de votre téterelle – Medela
N’hésitez pas également de vérifier avec le professionnel qui vous suit. Ça pourra vous éviter bien des soucis !

Stimuler la sécrétion d’ocytocine

L’ocytocine est l’hormone responsable de l’éjection du lait. La sécrétion d’ocytocine est relativement facile à stimuler. Il suffit de regarder quelque chose qui vous est agréable, qui vous fait du bien. Donc on évite de rester les yeux rivés sur la machine !
Si vous tirer sur votre lieu de travail, par exemple, vous pouvez regarder des photos de votre enfant ou écouter une musique qui vous met de bonne humeur.

Tire-allaitement : le timing compte

Instaurer une routine est importante. Ma sage-femme m’avait conseillé de tirer mon lait toutes les 3h, pendant 15/20 minutes pour activer la production de lait – Je reprécise que je n’ai pas réussi à allaiter au sein ma fille.
Plus un bébé tète, plus le corps produit de la prolactine. La prolactine est l’hormone responsable du déclenchement et du maintien de la lactation.

Une fois la production de lait lancée, le mieux est de caler dans la journée plusieurs créneaux réservés au tirage. Et à des heures fixes. En effet, votre corps se calera sur ces horaires et saura que c’est à ces périodes qu’il faudra tirer le plus de lait.
À savoir aussi que c’est après une nuit de sommeil que la réserve de lait est la plus grande.

Vous pouvez également tirer votre lait à la fin d’une tétée (notamment pour récupérer le corps gras).

Favoriser la lactation par l’alimentation

Il est possible également de favoriser la production de lait maternel grâce à son alimentation. Les règles de base à connaitre sont : bien s’hydrater tout le long de la journée et avoir une alimentation équilibrée et variée ! C’est même primordial.

Mais si vous le souhaitez, vous pouvez aussi vous tourner vers des aliments dits galactogènes : anis, fenugrec, fenouil, levure de bière, lentilles, l’ortie… Et à l’inverse, éliminer les aliments dits anti-galactogènes : menthe, sauge, artichaut, persil, oseille…
Mais attention, ce ne sont pas des remèdes miracles. Si vous sentez une baisse de production ou que celle-ci ne s’améliore pas, il faut d’abord en trouver la cause.

Les astuces pour faciliter le tire-allaitement

Avoir les accessoires en double

Il faut laver soigneusement votre matériel après chaque tirage. Cela peut être fastidieux, qu’on n’a pas toujours le temps ou que le co-parent est absent. Je vous recommande donc d’acheter en double les contenants, téterelles et tubulaires. Cela vous permet de repousser le lavage et d’avoir du matériel propre d’avance pour le prochain tirage.

Porter une brassière spécial tire-allaitement 

Posséder une brassière ou un soutien-gorge tire-lait est un atout considérable ! Avoir les mains libres peut vraiment sauver la mise quand on tire allaite.
Il en existe plusieurs modèles sur internet. Mais vous pouvez très bien le faire vous-même en 2 coups de ciseaux ! C’est ce que j’ai fait. J’ai pris une vieille brassière de sport (pour qu’elle soit bien ajustée à ma poitrine) dans laquelle j’ai fait deux trous au niveau des mamelons. Et le tour est joué !

Posséder de quoi soulager les douleurs

Ce n’est pas parce que vous n’allaitez pas au sein que vous ne pouvez pas avoir des douleurs ou inconforts (crevasses, sècheresse, peau qui tire…). Vous pouvez si besoin investir dans une crème adaptée ou dans des coquillages de nacre. Ceux-ci favorisent l’hydratation et la cicatrisation de vos mamelons grâce aux gouttes de lait maternel recueillies.

Stérilisation et nettoyage

L’ensemble des éléments en contact avec vos seins et lait doivent être stérilisés à la première utilisation.

Il est primordiale de bien nettoyer votre matériel après chaque utilisation pour éviter les risques d’infection. Normalement, quand vous achetez ou louez votre tire-lait, une notice est fournie vous expliquant comment nettoyer proprement chaque élément de votre tire lait.
Je vous conseille également d’investir dans un goupillon pour bien nettoyer les contenants.

Stockage du lait maternel

Quel récipient ?

Vous pouvez stocker votre lait dans n’importe quel récipient que vous avez sous la main : pot en verre, dans le contenant de votre tire-lait, dans des sachets à zipper spécifique pour le stockage et recueil du lait.

Indiquez bien sur le contenant la date de mise au réfrigérateur ou congélateur.
Gardez une trace des quantités de lait que vous avez stocké pour être sûre de ne pas être à court.

Temps de conservation du lait maternel

Le lait maternel se conserve :
48 heures au réfrigérateur
15 jours au freezer
3 mois dans un congélateur (si intégré au frigo)
6 mois dans un congélateur coffre

Conservation lait maternel

Le lait décongelé se conserve 24 heures.

Bon à savoir également, le lait maternel se décompose en 2 phases : une phase aqueuse et une phase grasse. Ne jetez surtout pas votre lait si vous vous rendez compte de ça. Il suffit juste de mélanger le lait avant de le donner à bébé pour le reconstituer.

Décongélation

Ne surtout pas utiliser de micro-onde car il a des risques de brûlures.
Vous pouvez décongeler le lait au bain-marie ou en le plaçant au frigo la veille pour le lendemain.

 

 

 

Comment se passe votre tire-allaitement ? Avez-vous des conseils et astuces à nous partager ? Ces informations vous rassurent-elles si vous deviez tire-allaiter ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Découvre l'application Akna

Teste l'abonnement Akna gratuitement pendant 7 jours

Akna - Application mobile bien-être et éveil maternel

Télécharge gratuitement l'application Akna et bénéficie de centaines de contenus vidéos, audios et articles pour t'accompagner du désir d'enfant aux premiers mois avec bébé.
De nombreuses disciplines (activité physique, pratiques mentales, forme et bien-être) et de l'information fiable, en tout temps et en tous lieux.

AKNA.MOOD